AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just one night with you... [R.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Noah Shires

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 28
<FONT COLOR=#b38e38>Pseudonyme</FONT> : Ronny ou peut-être Alexie (oui je suis hermaphrodite).
<FONT COLOR=#b38e38>Jukebox</FONT> : Carter Burwell • I Know What You Are
<FONT COLOR=#b38e38>Statut</FONT> : Sorcier, donc en l'occurencre, une personne à exterminer.
<FONT COLOR=#b38e38>Occupation</FONT> : Etudiant en médecine.
<FONT COLOR=#b38e38>Pouvoir</FONT> : Empathie
<FONT COLOR=#b38e38>Arme favorite</FONT&g : Aucune, même son pouvoir ne pourrait pas le sauver... à moins qu'il réussisse à connaître votre pensée.
Date d'inscription : 03/01/2009

OTHERSIDE
Bloody Mood: Sick and Love
Before Sunset:

MessageSujet: Just one night with you... [R.]   Mar 6 Jan - 23:02

    Cela devait faire trois ou quatre jours que Noah n’avait pas vu cette jeune femme qui accaparait bien plus que ses pensées. Trois jours, c’était une éternité, comment avait-il fait pour résister à son envie incommensurable de vouloir aller la voir dans son bar ou même dans la rue quand elle marchait d’un côté du trottoir et lui de l’autre? La réponse était assez simple, si jamais il osait s’approcher d’elle c’était un pistolet qu’il verrait dans sa si douce main prête à lui mettre une balle entre les deux yeux comme elle avait déjà fait auparavant, même si elle ne tirerait pas ce qui en était quasiment sûr, il restait l’inquiétude que les autres membres de son agences ne la voit elle et ne le tue lui. A la rigueur, mourir ne le dérangerait pas, il rejoindrait simplement ses parents, mort plus le plus récent il y a maintenant quatre années, et il mourait devant celle pour qui son cœur battait à la chamade quand il la voyait, en revanche, il ne pourrait pas accepter le fait qu’elle risquerait certainement un bannissement de la part de son agence ainsi que certainement l’exile dans un autre endroit, loin de lui si par « bonheur » il restait encore en vie. Non, ne pas voir Dylan durant une vie entière serait certainement comme enlever des ailes à un oiseau, une malédiction!

    Il devait certainement être 23h30 quand Noah regarda à sa montre, ou du moins celle de son père qu’il avait réussit à garder avec lui quand sa mère décida de brûler toutes ses affaires et autres objets qui lui ferait penser qu’il était encore en vie. Assit sur sa chaise près du comptoir de sa cuisine dans sa maison si vide, un livre de médecine en main, Noah ne faisait que lire les grandes lignes, à vrai dire il ne s’intéressait pas du tout à ce qu’il contenait, la télévision de la cuisine allumée également, il n’écoutait même pas les informations qui passaient, le répondeur de son téléphone affichait qu’il avait trois nouveaux messages, non écoutés bien évidemment! En fait, Noah ne faisait que penser, il pensait encore et toujours, penser était même ce qu’il faisait les trois quarts du temps, ses yeux étaient dans le vide pendant que son esprit était ailleurs, il pensait à Dylan et à la dernière fois qu’il l’avait vu, quelques secondes au coin d’une rue, il l’avait attiré pour lui parler mais malheureusement elle ne lui avait donné que quelques secondes, secondes durant lesquelles au lieu de parler il s’était dangereusement approché d’elle espérant enfin goûter à ses lèvres qui le tentait tellement, mais non, en guise de réponse, juste au moment où ses lèvres allaient s’emparer des siennes il se fit interrompre par son portable, à peine eut-il le temps de le maudire et de répondre que la jeune femme était déjà partie et de l’autre côté de la rue. Se fut la dernière fois depuis trois jours qu’il la vit, la seule chose qu’il réussissait à se rappeler en plus de son visage angélique était son odeur, un parfum sucré qui donnait envie de rester au plus proche de son corps. Dieu qu’elle était belle, pourquoi ne pouvaient-ils pas être ensemble?
    Enfin, si seulement elle pouvait être la seule personne qui soit dans ses esprits cela aurait été presque merveilleux, hélas, en plus de la jolie jeune femme il y avait également ses parents, en effet, depuis la mort de sa mère, Noah ne pouvait s’empêcher de se rappeler l’annonce de la mort de son père et pire encore, la découverte du corps de sa mère qui gisait sur le sol du salon dans son ancienne demeure qu’il avait vendu peu de temps après l’enterrement. Non, vivre dans cette si grande maison seul serait comme vivre continuellement dans le passé, or, ce n’était absolument pas ce qu’il voulait, bien que souvent il se ressasse des évènements de son passé, Noah n’avait certainement pas eu assez de courage afin d’enlever cette tâche rouge sur le sol qui persistait même après l’arrivée des nettoyeurs. Ses parents prenaient une place importante dans son cœur et dans son esprit, c’est plus souvent le soir, quand il était dans son lit - où la couverture se trouvait au sol et où il dormait avec en guise de pyjama un simple boxer - qu’il pensait à toutes ses choses.

    23h42, presque aucuns signes de vie chez Shires, Noah n’était même pas fatigué, le sommeil ne le gagnait pas et il n’avait aucunes envies d’aller s’allonger dans un lit froid. Se levant alors de sa chaise qui commençait sérieusement à lui faire de très mauvaises marques sur son derrière, le futur chirurgien posa son livre sur le comptoir qui se referma instantanément, soupirant quand il vit ce « geste » se produire, il roula des yeux presque énervé qu’il se soit refermé - comme-ci il était en pleine lecture! -. Il marcha le long de la cuisine avant de sortir de celle-ci et de traverser le long couloir sombre jusqu’à son salon, seule la lumière de la cuisine illuminait cette partie de la maison. Étrange vous dites d’avoir une maison à 24ans? Et bien pas vraiment je vous répondrais, avec l’argent de la vente de sa maison, Noah louait cette maison qui ne coûtait pas vraiment chère puisque placée dans un coin de la ville où peu de gens venaient les prix restaient assez abordables pour un jeune homme riche - pour ne rien vous cacher -. Enfin, maison à louée plutôt glauque comme le disait sa meilleure amie Rosaline, Noah n’y passait pas pour autant tout son temps, loin de là, Noah passait ses journées entière à l’Université et quand il n’y était pas, il restait avec Dylan durant quelques heures où ils ne faisaient que parler ou encore, il passait ses soirées chez sa meilleure amie, donc en clair, il ne restait pas souvent chez lui!

    C’est lasse qu’il se laissa tomber sur son canapé, presque affalé dessus, le jeune homme balança sa tête en arrière fermant alors les yeux. Si au moins il pouvait ne serait-ce que voir Dylan marcher dans les rues, ce serait déjà formidable. Enfin, comme on le dit si bien, l’espoir fait vivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Milesbury
HEALINGADMIN • We might as well be strangers.
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 28
<FONT COLOR=#b38e38>Pseudonyme</FONT> : Grumpy Crumpet ; anciennement Cheeky.
<FONT COLOR=#b38e38>Jukebox</FONT> : Muse • Supermassive black hole. Ca déchire tout.
<FONT COLOR=#b38e38>Statut</FONT> : Humaine. Donc dites non dangeureuse pour les autres.
<FONT COLOR=#b38e38>Occupation</FONT> : Agent de la Craving Hunt, et barmaid au Plumptree Way.
<FONT COLOR=#b38e38>Arme favorite</FONT&g : Un Llama M82. Vous pouvez être jaloux (a).
Date d'inscription : 27/12/2008

OTHERSIDE
Bloody Mood: Fatiguée et arrogante.
Before Sunset:

MessageSujet: Re: Just one night with you... [R.]   Mer 7 Jan - 21:50

    C'est le souffle court que Dylan se réveilla brusquement. Ses yeux se posèrent instinctivement sur le réveil qui indiquait vingt-deux heures, une horaire plutôt précoce pour elle qui avait prit l'habitude de se coucher à une heure déjà avancée de la nuit. Des gouttes perlées de sueur étaient apparues sur ses tempes, comme toujours lorsqu'elle faisait ce rêve, plutôt ce cauchemar, dans lequel elle perdait ses parents et survivait grâce à son frère. Il revenait beaucoup plus souvent ces derniers temps, sans raison, elle qui avait presque réussi à s'en débarrasser définitivement. Posant une main sur son coeur, l'autre sur son front, elle découvrit une peau fiévreuse, presque brûlante. Alors qu'elle venait tout juste de sentir les rainures du parquet sous ses pieds, elle fut prise d'un vertige qui l'obligea à se rasseoir au bout du lit. Malgré le malaise qui la subjuguait, la brunette se releva et tout en allant vers le dressing, affronta le silence de la maison ; sa maison, vide. Le silence était tel qu'elle sentait presque le sang couler dans ses veines, apparemment pressé. Ses mains cherchaient un endroit où s'appuyer, mais n'en trouvait pas. Sa tête lui faisait affreusement mal et la suppliait de faire quelque chose, mais Dylan fit comme si cette douleur brutale n'existait pas. Enfilant rapidement un jean et un débardeur à boutons, elle s'empressa de sortir dehors respirer l'air frais de cette douce nuit de janvier. Sortir, même marcher dans son état, était une pure folie, mais elle savait que ce n'était pas un traitement bourré de médicaments qui lui fallait, ni même du repos. Non, ce qu'elle voulait à cet instant, ce dont elle avait besoin, c'était lui. Juste sentir ses yeux se poser sur elle et détailler chacun de ses traits, sentir son souffle dans son cou, ses lèvres dans ses cheveux.

    Alors qu'elle marchait depuis une quinzaine de minutes, une douce mélodie et quelques paroles dans la tête, elle se mit à chantonner, chose qu'elle faisait souvent lorsqu'elle était seule et qu'elle avait besoin d'être apaisée. Are the details in the fabric, are the things that make you panic, are your thoughts results of static cling ? Cette chanson était une des plus belles qu'elle n'ai jamais entendu. Elle connaissait les paroles par coeur, et dès que son esprit se mettait à vagabonder, rêvant d'une autre vie, elle la chantonnait. Elle ne se rendit même pas compte qu'elle était arrivée. Chez lui, enfin. La rue était calme, pas un chat, seulement quelques voitures qui s'y risquait quelques fois, éteignant les phards de peur de déranger les habitants insomniaques. Dylan aussi se risqua à traverser la rue, passant sur l'autre trottoir, jusqu'à arriver devant une maison charmante bien qu'étrange. Si Noah n'avait pas habité dedans, elle l'aurait certainement trouvé effrayante. Ses yeux fixèrent une fenêtre, entrouverte, dont une lumière feutrée s'échappait. Décidant presque inconsciemment de faire une entrée spectaculaire, la jeune femme grimpa et atterit dans une chambre, probablement celle de son cher et tendre, mais elle n'en était pas très sûr vu l'état de celle-ci. Impeccablement rangée, couleurs tamisées, pas le style d'un jeune de vingt-quatre ans.

    Frôlant les murs de sa main droite, elle arriva dans une pièce un peu plus sombre, la salle à manger probablement, et en tournant la tête vit Shires, un peu plus loin dans un coin de la bicoque. Un sourire ne put s'empêcher de se dessiner sur ses lèvres, et elle s'empressa de le rejoindre, marchant doucement pour ne pas lui faire peur. Arrivée à sa hauteur, sa main gauche effleura sa joue et Dylan ne réprima pas sa joie lorsqu'elle sentit un petit sursaut de sa part. Après quelques secondes, le visage de la brunette disparu dans le cou de l'étudiant.

_________________
    ©️ Miss Love • Mechanical Heart.
    Because something burns
    Inside of me. It’s everything
    I long to be, and lies they only
    Stop me from feeling free.
    ©️ Charlie Winston • Like A Hobo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://full-blood-moon.keuf.net
Noah Shires

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 28
<FONT COLOR=#b38e38>Pseudonyme</FONT> : Ronny ou peut-être Alexie (oui je suis hermaphrodite).
<FONT COLOR=#b38e38>Jukebox</FONT> : Carter Burwell • I Know What You Are
<FONT COLOR=#b38e38>Statut</FONT> : Sorcier, donc en l'occurencre, une personne à exterminer.
<FONT COLOR=#b38e38>Occupation</FONT> : Etudiant en médecine.
<FONT COLOR=#b38e38>Pouvoir</FONT> : Empathie
<FONT COLOR=#b38e38>Arme favorite</FONT&g : Aucune, même son pouvoir ne pourrait pas le sauver... à moins qu'il réussisse à connaître votre pensée.
Date d'inscription : 03/01/2009

OTHERSIDE
Bloody Mood: Sick and Love
Before Sunset:

MessageSujet: Re: Just one night with you... [R.]   Jeu 8 Jan - 20:35

    L’heure avancée de la nuit en faisait dormir plus d’un, excepté Noah, comme à son habitude il avait perdu le sommeil. Par nuit, le jeune homme devait en tout et pour tout faire cinq heures et encore, mêlant deux heures de sommeil profond et trois heures de sommeil léger pendant lesquelles le moindre petit bruit pourrait le réveiller, mais, dans une maison si vide, jamais aucuns bruits ne venaient le déranger, quand il s’allongeait dans son lit si froid et si grand pour une seule personne, Noah fermait doucement les yeux se laissant alors bercer par quelques chansons vaguement chantonnées ou encore avec un livre sur le ventre. En ce moment, il s’intéressait de près à « Le Rouge et Le Noir », gros pavé il faut l’avouer, cette histoire était en réalité un des nombreux exemples d’un homme désirant monter les échelons par différentes façons, tout d’abord par l’église avant de se tourner vers les femmes. Non, il n’y avait aucuns rapports avec sa vie à lui, Noah cherchait simplement à vivre dans l’ombre de tous, ne jamais être vu ni même remarqué, hélas pour lui, ses cernes ainsi que son teint pâle et son allure à la limite de la clochardise pour la plus part du temps, faisaient qu’il ne pouvait s’empêcher d’être remarqué quand il entrait dans n’importe quelles pièces, de plus, son air timide et la crispation qui se lisait sur son visage quand une personne s’approchait de lui n’arrangeait guère les choses. Voulant se faire discret, Noah se faisait juste beaucoup plus remarquer.

    Ses yeux marrons grands ouverts fixaient le plafond avec une certaine insistance, si seulement il pouvait se passer quelque chose ce soir se serait merveilleux. Noah s’ennuyait presque, dans quelques heures il devrait se préparer avant d’aller à l’Université et de faire ses cours comme chaque jour en faisant tout son possible pour ne pas mourir à cause d’un sale agent qui cherchait également à le tuer. Sordide! Pourquoi devoir toujours se cacher, fuir était une solution, elle était même la meilleure, il y avait pensé durant quelques instants mais malheureusement, quand son regard croisa celui de sa bien aimée qui pointait une arme devant lui, le jeune homme sembla presque comprendre que jamais il ne partirait de cette ville sans être accompagné de Dylan, partir loin de cette ville était une bonne solution, une solution à laquelle il avait penser, partir avec elle, loin, très loin, là où ils pourraient être ensemble sans risquer de sa faire remarquer, mais non, elle avait sa famille ici, son frère, sa maison, sa vie et lui, il avait sa meilleure amie, Rosaline, Zoey, cette femme qui lui avait sauvé la vie quand il était petit. Tout les deux avaient une vie ici, tout les deux avait des rattachements ici, même si pour Noah, quitter la ville ne serait sans aucuns remords, il en serait certainement autre pour Dylan.

    C’est alors qu’il s’apprêtait à passer ses mains sur son visage qu’il sentit la chaleur de la paume d’une personne sur sa joue. Écarquillant les yeux, il sursauta légèrement avant de redresser sa tête et il l’aperçu, elle était là, Dylan, devant ses yeux, son cœur s’emballa bien rapidement, comme à chaque fois qu’il la voyait il ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine chaleur s’emparer de son cœur. Elle était merveilleuse, encore plus belle que la dernière fois qu’il l’avait vu.
    Rapidement la jeune femme vint se glisser jusqu’à son cou tout en se mettant à ses côtés. Un léger sourire s’afficha sur les lèvres du jeune garçon qui à vrai dire, avait perdu tout espoirs de la voir en cette soirée froide de Janvier.


    « Et moi qui pensais que je passerais encore une soirée sans te voir. »

    Lâcha-t-il alors avant de tourner légèrement son visage en direction de Dylan. Bien vite, il vint lui déposer un baiser sur ses cheveux, Dieu qu’ils sentaient bon, un parfum sucré de fruits comme il aimait tant. Enfin, il posa sa tête sur la sienne, comme un couple, son bras passa autour des épaules de la jeune femme avant qu’il ne vienne lui caresser l’un d’entre eux, il avait besoin de la sentir, besoin de savoir qu’elle était là et besoin de savoir qu’il ne rêvait absolument pas.

    « Tu dois être morte de froid. »

    Dit-il sur un ton légèrement inquiet. Noah resserra un peu plus son étreinte afin qu’elle ne finisse pas congelé sur place. Le trajet jusqu’à chez lui avait du être douloureux avec ce froid qui s’était emparé de la ville. Il s’inquiétait pour elle et pour son bien être, ne supportant pas de la voir ne serait-ce que malade ou de mauvaise humeur, il essayait tant bien que mal de la protéger, autant qu’il pouvait le faire. Son cœur ne s’arrêtait pas de battre, bien au contraire, il ne faisait que s’accélérer, plus le temps passait en sa compagnie, plus il s’attachait à elle et moins il avait envie de la voir partir. Les symptômes de l’amour? Bien plus que ça, il l’avait aimé dés le premier regard, il s’était senti comme hypnotiser par elle, elle hantait toutes ses pensées et même bien plus que ça, Noah avait eu le coup de foudre pour elle et il savait d’hors et déjà qu’il ne pourrait même pas vivre sans elle. Il en était fou amoureux.

    Et le lion s’éprit de l’agneau… l’agneau était un idiot tandis que le lion était fou et complètement masochiste, pourtant, ils voulaient être ensemble et feraient tout pour le rester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Milesbury
HEALINGADMIN • We might as well be strangers.
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 28
<FONT COLOR=#b38e38>Pseudonyme</FONT> : Grumpy Crumpet ; anciennement Cheeky.
<FONT COLOR=#b38e38>Jukebox</FONT> : Muse • Supermassive black hole. Ca déchire tout.
<FONT COLOR=#b38e38>Statut</FONT> : Humaine. Donc dites non dangeureuse pour les autres.
<FONT COLOR=#b38e38>Occupation</FONT> : Agent de la Craving Hunt, et barmaid au Plumptree Way.
<FONT COLOR=#b38e38>Arme favorite</FONT&g : Un Llama M82. Vous pouvez être jaloux (a).
Date d'inscription : 27/12/2008

OTHERSIDE
Bloody Mood: Fatiguée et arrogante.
Before Sunset:

MessageSujet: Re: Just one night with you... [R.]   Ven 9 Jan - 23:57

    Morte de froid ? Non, pas vraiment. Au contraire, elle était brûlante, et une main sur son front n'avait pas besoin de le vérifier. Tout son corps s'enflammait, malgré le souffle froid de Noah sur sa nuque, malgré une légère brise d'hiver qui entrait dans la pièce grâce à une fenêtre laissée entrouverte. Une de ses mains se posa sur le poignet du brun, l'autre continua de caresser son visage. Elle ne pouvait s'en empêcher, ses traits étaient trop parfaits, ses yeux trop brillants, ses lèvres trop pleines. Il n'avait pas tellement changé depuis tout ce temps - ce qui remontait à quelques semaines tout de même - mais il n'avait rien perdu de sa beauté.

    « Au contraire, je commence à avoir très chaud. »

    Dylan se contentait de dire la pure vérité, elle ne faisait ici aucune allusion sur quoi que ce soit. Le chauffage avait beau ne pas fonctionner, elle avait l'impression que sa température ne cessait d'augmenter. Prise d'un nouveau vertige, elle crut que cette fois était la bonne, et qu'elle allait littéralement s'effondrer. Elle aurait eu l'air fine, tiens. Cependant, elle ne résista pas à l'idée de s'asseoir sur le canapé, contrainte d'abandonner les bras protecteurs de Noah. Elle sentit les yeux de ce dernier se poser sur elle, inquiets de la tournure des évènements. Au fond d'elle, la brunette savait qu'elle aurait mieux fait de ne pas venir, avaler quelques médicaments et se recoucher. Comme elle le faisait à chaque fois dès qu'elle avait mal quelque part. Mais cette fois-ci, c'était tout son corps qui se retrouvait en ébullition, et le pire c'est qu'elle ne savait même pas pour quelle raison. Et voilà que son esprit vagabondait de nouveau. Revenant à la réalité, son regard se plongea dans les prunelles dorées de son amoureux.

    « Je voulais te parler de quelque chose. » Le sourire qui était jusqu'à présent dessiné sur les lèvres de Noah disparut pour laisser place à un rictus nerveux. « Qui nous concerne. » Elle marqua une pause, puis ses sourcils se froncèrent légèrement. « Et je suppose que tu sais de quoi il s'agit. J'ai tort ? »

    En effet, c'était bien beau de tourner autour du pot et de se faire les yeux doux, mais il fallait aussi redescendre sur terre. Leur amour était impossible ; un Roméo&Juliette moderne, si l'on veut. Pas parce que ça lui plaisait, de braver les interdits, bien au contraire, Dylan aurait fait n'importe quoi pour rester auprès de lui, elle était prête à tout. Réellement. Mais ce qu'elle ne supportait pas c'était de ne pas être fixée, de ne pas avoir d'idée claire, de ne pas savoir où elle allait, et surtout ce qu'il pensait lui de tout cela. Bien que tout semblait plutôt explicite.

    Elle se laissa attendrir par le visage angélique de son chéri, bien qu'il soit dur et crispé à présent, et ses paumes fiévreuses s'attardèrent sur sa cuisse. Elle n'avait qu'une seule envie, se blottir contre lui et reporter tout ça à demain. Quoique demain serait un jour semblable à celui-ci. Dylan se réveillerait trop tôt et se préparerait un café trop chaud, elle arriverait trop tard au PW et risquerait de se faire renvoyer, et elle passerait sa journée aux aguets, espérant voir "par hasard" son cher et tendre. Les journées se ressemblaient tellement ces derniers temps. Mise à part celle où elle avait eut droit à un savon mémorable de Vermont.
    N'ayant pas envie d'être confrontée à son regard glacial, la jeune femme se pencha sur son torse et ne sachant pas quoi faire de ses mains, les fourra dans ses poches de sweat-shirt. D'ici, elle sentait la respiration de Noah chatouiller son cou et les battements de son coeur cogner dans sa poitrine.

_________________
    ©️ Miss Love • Mechanical Heart.
    Because something burns
    Inside of me. It’s everything
    I long to be, and lies they only
    Stop me from feeling free.
    ©️ Charlie Winston • Like A Hobo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://full-blood-moon.keuf.net
Noah Shires

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 28
<FONT COLOR=#b38e38>Pseudonyme</FONT> : Ronny ou peut-être Alexie (oui je suis hermaphrodite).
<FONT COLOR=#b38e38>Jukebox</FONT> : Carter Burwell • I Know What You Are
<FONT COLOR=#b38e38>Statut</FONT> : Sorcier, donc en l'occurencre, une personne à exterminer.
<FONT COLOR=#b38e38>Occupation</FONT> : Etudiant en médecine.
<FONT COLOR=#b38e38>Pouvoir</FONT> : Empathie
<FONT COLOR=#b38e38>Arme favorite</FONT&g : Aucune, même son pouvoir ne pourrait pas le sauver... à moins qu'il réussisse à connaître votre pensée.
Date d'inscription : 03/01/2009

OTHERSIDE
Bloody Mood: Sick and Love
Before Sunset:

MessageSujet: Re: Just one night with you... [R.]   Sam 10 Jan - 19:31

    Il se sentait tellement bien avec elle dans ses bras! Elle était en quelques sortes la personne qui l’aidait à ne pas sombrer dans une forme de non vie. Depuis qu’il l’avait rencontré, il savait qu’elle était la personne avec qui il voudrait vivre durant de longues années, même si à seulement 24ans on se dit avoir une vie devant soit il y a des personnes avec qui on sait parfaitement que quoi qu’il arrive elles resteront à jamais dans votre cœur, c’était le cas de Dylan, elle resterait encrée dans son cœur, même si un jour ils venaient à ne plus jamais être ensemble, Noah savait parfaitement que la jeune femme avait planté ses griffes dans son cœur et que la sentir s’éloigner lui ferait énormément mal.
    Dylan lui fit alors par de son état assez mal au point. Ses bras autour d’elle il n’avait sentit que le froid dans lequel elle avait marché pour venir jusqu’à chez lui et non la chaleur d’une quelconque maladie qui s’était emparée d’elle. Fronçant légèrement les sourcils, il posa sa tête sur son cheveux fermant l’espace d’un instant les yeux il réussit finalement à sentir cette chaleur qui s’emparait du corps de sa bien aimée, comparer à celle qu’il dégageait, on ne pouvait pas dire qu’elle était dans un état « normal ». La douleur dans sa tête, il pouvait parfaitement la ressentir, son don l’aidait à ressentir certains sentiments des autres, comprendre leurs pensées, savoir ce qui les tracassaient, Noah était un sorcier et comme tout les sorciers, il avait un don, certes il refusait de s’en servir se sentant comme un monstre, mais face à la jeune femme, il ne put s’empêcher de savoir ce qu’elle ressentait et la raison de cette chaleur qui s’emparait d’elle au fur et à mesure que les journées passaient. Noah s’était pourtant juré de ne jamais utiliser son pouvoir face à Dylan, il ne voulait pas l’utiliser sur elle et connaître tout ce qu’elle pensait sur lui ou tout ce qu’elle ressentait quand elle était avec lui, il voulait être un tant soit peu humain en sa compagnie c’est pourquoi, il ne voulait pas et s’était promis de ne jamais se servir de son don quand ils étaient ensemble.

    Finalement, Dylan vint briser le silence qui lentement s’était installé entre les deux, un silence très agréable d’ailleurs. C’est dans des moments comme ceux-ci que Noah aurait parfaitement pu fermer les yeux et s’endormir avec elle dans ses bras. Il n’était vraiment bien que lorsqu’il pouvait être avec elle. Les yeux de Dylan se posèrent alors dans ceux du jeune sorcier qui lui lança alors un sourire très chaleureux et très charmeur comme il savait le faire quand il était en sa compagnie jusqu’à ce qu’il disparaisse quand elle lui annonça qu’elle voulait lui parler, son sourire laissa alors place à un froncement de sourcils et un léger passage de langue sur ses lèvres afin de les humidifier légèrement, elle s’était séparée de lui afin de pouvoir le regarder dans les yeux.
    Sur sa dernière question, le jeune homme baissa alors la tête, prenant une profonde inspiration il ne put s’empêcher d’hocher légèrement la tête. Oui, il avait ressenti que quelque chose la tracassait quand il avait utilisé son pouvoir afin de savoir pourquoi elle était malade, sans vraiment prendre la peine de répondre par des mots, il se contenta d‘hocher légèrement la tête. Il s’en voulait légèrement, lui qui s’était promis de ne jamais entrer en contact avec son esprit c’était trahit et avait même sentit certaine chose qu’il n’aurait peut être jamais du sentir. Il releva alors les yeux en sa direction avant de la regarder l’espace d’un instant, visiblement elle ne lui en voulait pas, c’était déjà une bonne nouvelle. C’est légèrement soulagé qu’il la laissa s’installer sur son torse avant de poser son bras sur son dos sur lequel avec l’aide de sa main il lui caressait légèrement celui-ci comme pour l’apaiser un peu.


    « Je ne sais pas exactement ce qui te tracasse mais j’ai ressentit que tu n’allais pas bien, pas seulement à cause de ton état mais, il semblerait que tu doutes. »

    Passant de nouveau sa langue sur ses lèvres, il marqua une pose, sa main posée sur le dos de la jeune femme, il s’arrêta quelques secondes de la caresser, ramenant alors sa main jusqu’à ses cheveux, il replaça du bout de ses longs doigts l’une de ses mèches derrière son oreille afin de mieux voir le visage de la jeune femme. Il aimait la regarder, elle était tellement belle, elle l’envoûtait, quand il posait son regard dans le sien, il ne pouvait s’empêcher de se sentir comme emporter dans un autre monde, un monde paradisiaque pourtant tourmenter par des nuages gris.
    Le doute, la peur, la colère, l’envie, étaient ce qu’il avait ressentit la première fois qu’il entra dans son esprit. Dylan semblait être une jeune femme tourmentée au caractère bien étrange et difficile à cerner, tout comme Noah qui, avait souvent les humeurs changeantes, il pouvait autant être ouvert et chaleureux l’espace d’un instant avant de finir par se raidir et à être aussi froid que le marbre l’instant d’après. Noah laissa alors sa main poursuivre son chemin jusqu’au dos vêtu de la jeune femme sur lequel il reprit ses très légères caresses.


    « J’aimerais savoir ce qui te tourmente. »

    Dit-il dans un presque murmure. S’étant promis de ne jamais utiliser son pouvoir à l’encontre de la jeune femme, il préférait avoir le surprise de ce qu’elle allait lui annoncer plutôt que de lui répondre sans bien même avoir entendu sa question.
    Son regard se posa alors sur elle, il entendait tranquillement sa question bien que son cœur s’emballait en l’espace d’une seconde, peut-être du à l’appréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Milesbury
HEALINGADMIN • We might as well be strangers.
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 28
<FONT COLOR=#b38e38>Pseudonyme</FONT> : Grumpy Crumpet ; anciennement Cheeky.
<FONT COLOR=#b38e38>Jukebox</FONT> : Muse • Supermassive black hole. Ca déchire tout.
<FONT COLOR=#b38e38>Statut</FONT> : Humaine. Donc dites non dangeureuse pour les autres.
<FONT COLOR=#b38e38>Occupation</FONT> : Agent de la Craving Hunt, et barmaid au Plumptree Way.
<FONT COLOR=#b38e38>Arme favorite</FONT&g : Un Llama M82. Vous pouvez être jaloux (a).
Date d'inscription : 27/12/2008

OTHERSIDE
Bloody Mood: Fatiguée et arrogante.
Before Sunset:

MessageSujet: Re: Just one night with you... [R.]   Sam 10 Jan - 21:33

    Il s'empêchait d'utiliser son pouvoir avec elle, mais il ressentait tout de même que quelque chose n'allait pas. Trop ironique comme situation. Elle ne désirait pas qu'il le fasse, tout simplement parce qu'elle se sentirait très gênée s'il pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert. Imaginez que quelqu'un entre dans votre tête et dans votre esprit, et se permette d'écouter aux portes, de ressentir ce que vous ressentez, de savoir ce à quoi vous pensez, d'anticiper vos réactions et votre comportement. Rien qu'à l'idée que Noah la connaisse mieux qu'elle-même ne se connaissait, elle tressaillit. Mais valait mieux pour elle qu'elle ne s'énerve pas, du moins pour éviter toute augmentation de température qui ne ferait, de toute manière, qu'empirer les choses. Ses yeux d'un marron chocolat se plongèrent dans les prunelles dorées de son amoureux. C'est dans ces moments-là qui lui était littéralement impossible de lui en vouloir de quoi que ce soit. Et puis après tout, il n'avait pas choisit d'être comme cela, il n'avait pas choisit d'être ... différent. Et elle aussi l'était, différente. A sa façon. Dylan tuait des gens juste parce qu'elle estimait qu'elle était redevable envers son frère. N'était-ce pas navrant, franchement ? Faisant attention aux mots qu'elle allait prononcer, elle dû réfléchir plusieurs secondes avant de se dire que, finalement, il était sûrement préférable de rester dans la dérision.

    « Une tueuse et un sorcier ... On est certainement le couple le plus inédit de l'année, tu sais. »

    Comme pour la rappeler à l'ordre, les grondements dans son crâne se mirent à résonner plus fort encore. Elle se tut, le souffle court, sa main droite trop chaude plaquée sur son front. C'était la toute première fois qu'elle utilisait le mot couple, et elle devait bien avouer qu'elle ne savait pas trop si le terme était approprié. Mais bon. Qu'étaient-ils sinon un couple ? Etrange, certes, mais ils étaient bien ensemble, non ? La première fois qu'elle avait plongé son regard dans celui de Noah, Dylan était restée comme paralysée, comme si son corps ne demandait plus qu'une seule chose, lui. Comme si son coeur ordonnait à sa main droite de lâcher l'arme qu'elle tenait si fortement, pourtant. Cette première rencontre remontait à quelques semaines à peine, et la jeune femme avait l'impression que c'était hier.

    « Je t'aime, mais ... Tu sais très bien qu'il va falloir trouver une ... solution ? »

    Ca aussi, c'était de l'inédit. Ces deux premiers mots n'étaient jamais sorti de sa bouche, mais elle avait éprouvé comme un besoin de le lui dire. Qu'il sache. Mais Dylan buttait sur les mots, et elle n'arrivait à rien, ce soir. En tout cas pas à être claire comme elle l'aurait voulu. C'est alors que ses yeux s'attardèrent sur la télévision, et elle se rendit compte que c'était la première fois depuis tout à l'heure qu'elle arrivait à voir autre chose que son cher et tendre. Ah l'amour.

_________________
    ©️ Miss Love • Mechanical Heart.
    Because something burns
    Inside of me. It’s everything
    I long to be, and lies they only
    Stop me from feeling free.
    ©️ Charlie Winston • Like A Hobo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://full-blood-moon.keuf.net
Noah Shires

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 28
<FONT COLOR=#b38e38>Pseudonyme</FONT> : Ronny ou peut-être Alexie (oui je suis hermaphrodite).
<FONT COLOR=#b38e38>Jukebox</FONT> : Carter Burwell • I Know What You Are
<FONT COLOR=#b38e38>Statut</FONT> : Sorcier, donc en l'occurencre, une personne à exterminer.
<FONT COLOR=#b38e38>Occupation</FONT> : Etudiant en médecine.
<FONT COLOR=#b38e38>Pouvoir</FONT> : Empathie
<FONT COLOR=#b38e38>Arme favorite</FONT&g : Aucune, même son pouvoir ne pourrait pas le sauver... à moins qu'il réussisse à connaître votre pensée.
Date d'inscription : 03/01/2009

OTHERSIDE
Bloody Mood: Sick and Love
Before Sunset:

MessageSujet: Re: Just one night with you... [R.]   Dim 11 Jan - 0:49



[Petit moment Twilight, je crois être devenue un peu plus accro encore…]
    C’est étrange à quel point parfois le monde peut être cruel! Regarder, ces deux jeunes gens qui aimeraient bien être ensemble mais qui malheureusement ne le pouvaient pas sous prétexte que la jeune femme était une agent des CH condamnée à tuer des personnes tels que le jeune homme qui lui était un sorcier de génération en génération. C’est fou à quel point il lui arrivait de maudire ses ancêtres quand il pensait à son « don » et à cette impossibilité d’être avec cette personne qu’il avait rencontré il y a seulement quelques semaines et pour qui il sentait bien plus qu’une quelconque attirance physique ou autre désir sexuel! La preuve en elle même, depuis qu’ils s’étaient connus, jamais Noah n’avait essayé de goûter à ses lèvres, jamais il n’avait essayé de l’embrasser, leurs lèvres n’étaient toujours pas entrer en contact et jamais ils n’avaient échangé un moindre baiser. Pourtant, on pouvait sentir cette alchimie entre eux deux, ce désir de vouloir être encore plus proche l’un de l’autre mais, certainement à cause de l’impossibilité d’être tout les deux, aucuns n’osaient s’aventurer et faire le premier pas qui marquerait vraiment le couple qu’ils formaient.

    Couple, couple? Ne venait-elle pas d’employer ce mot? Les yeux dorés de Noah s’ouvrirent légèrement un peu plus avant qu’il ne finisse par afficher un fin sourire qu’elle ne pouvait voir de part sa posture. Son cœur s’emballa bien vite quand il entendit ce mot, elle qui ne l’avait jamais dit auparavant semblait prendre conscience qu’entre eux c’était une histoire d’amour. Soudain, un nouveau silence s’installa entre eux, Noah posa sa tête contre le dossier du canapé, ses yeux fixèrent le plafond pendant que sa main continuait à caresser lentement le dos de la jeune femme, sans pour autant aborder un quelconque geste malsain et pervers, il se contentait de la caresser du bout de ses doigts à travers le haut qu’elle portait. Avalant alors sa salive, il réfléchit quelques instants, cherchant ses mots afin de ne pas partir dans une colère contre lui même en pensant finalement au mal qu’il lui faisait. En effet, souvent Noah se considérait un peu comme le faiseur de troubles, si la jeune femme n’avait pas croisé son regard ce jour là elle lui aurait tiré dessus et il n’y aurait plus aucunes histoires, elle ne viendrait pas à douter et elle serait certainement plus heureuse sans lui, après tout, Dylan était bercer entre deux hommes, d’un côté son frère et de l’autre Noah qui lui, n’avait pas ce lourd dilemme sur ses épaules, Rosaline sa meilleure amie était une humaine et il était un sorcier. Il n’avait pas à se cacher de son amitié avec elle mais avec Dylan, il devait cacher son histoire d’amour pour son bien à elle. Oh oui, sans lui elle aurait peut être été plus heureuse que maintenant, ses doutes étaient assez grands pour que Noah puisse ressentir cette douleur sans vraiment utiliser son pouvoir afin de comprendre.

    S’apprêtant à répondre, il releva la tête avant d’entendre ces deux mots, deux mots que jamais il n’aurait pensé entendre de la part de sa bien aimée. Elle venait de lui avouer qu’elle aimait. Soudainement, son cœur s’emballa, l’impression qu’il allait s’échapper de son corps fut presque douloureuse pour le jeune homme. Ses yeux s’écarquillèrent un peu plus. Jamais il ne lui avait dit qu’il l’aimait et pourtant, ce ne sont pas les moments qui manquèrent, loin de là. Noah aurait même pu lui dire qu’il l’aimait quand elle baissa son revolver. Un peu précipité vous dites? Vous savez, quand Roméo et Juliette se rencontrèrent, ils étaient prêt à se marier dans la seconde qui suivit et c’est ce qu’il se passa d’ailleurs, tout les deux s’étaient mariés avant de se dire qu’ils s’aimaient, tout les deux avaient eu le coup de foudre en se voyant et Noah avait eu ce même coup de foudre vis à vis de Dylan Milesbury.

    Sa main s’arrêta presque aussitôt quand il entendit ces deux mots qui, malheureusement furent suivit d’autres paroles. Fronçant légèrement les sourcils, il approcha ses deux mains de son visage avant de les mettre sur son visage et de finir par les poser de part et d’autres du canapé. Noah prit quelques secondes avant de se ressaisir et de finir par lui répondre, prenant une profonde inspiration, il finit par regarder droit devant lui, ses yeux fixèrent la mince lumière qui se dégageait du couloir, elle venait de sa cuisine dans laquelle la télévision était encore allumée sans vraiment y prêter une grande attention.


    « Bella. »

    Lâcha-t-il dans un nouveau murmure. L’appeler ainsi, il adorait. Bella était tellement beau comme surnom. Noah pourrait l’appeler ainsi des millions de fois, Bella lui allait parfaitement bien, il lui collait à la peau et il faisait d’elle une magnifique femme. Bella, il pourrait l’écrire sur ses cahiers, dessiner des roses avec, penser à ce prénom dans ses rêves, mettre en évidence les lettres de ce surnom sur ses bouquins. Un peu enfantin peut être, mais c’était ainsi qu’il pourrait tout faire pour se souvenir d’elle!
    Ses yeux se détournèrent finalement du couloir, la pénombre de la pièce dans laquelle ils se trouvaient ne le dérangeait absolument pas, la lumière était assez présente pour qu’il puisse savoir où il se trouvait et ce qu’il y avait dans la pièce, ses yeux se posèrent donc sur la jeune femme qui avait sa main posée sur son front, visiblement la douleur était plus grande qu’il ne le pensait. La voir ainsi ne le rendait pas des plus heureux mais c’était ainsi, comme toute personne il fallait bien qu’elle soit malade, cela prouvait bien qu’elle était humaine et que lui, il était encore différent, un sorcier, un sorcier qui n’avait jamais eu de maladie mise à part celle qu’il avait eu avant la découverte de son don.


    « J’ai…Je n'ai plus la force de continuer à rester à l'écart de toi Dylan. Me résilier à ne pas te voir durant des jours m’est impossible.»

    Avoua-t-il alors d’un ton des plus sérieux du monde. Noah commençait à lui ouvrir son cœur, s’imaginer loin d’elle encore une fois durant quelques jours lui était insupportable et il venait de le lui dire. Il fallait absolument qu’ils trouvent des solutions bien que le plus tard possible serait le mieux, Dylan semblait vouloir résoudre le problème aujourd’hui et maintenant.

    « Je ne peux pas te dire que tout s’arrangera si nous continuons à être ensemble dans l’ombre de tout le monde, si tu savais combien j’ai envie de pouvoir t’inviter au restaurant un soir. Être ensemble dans l’ombre n’est pas une solution. Je ne peux… crois moi je voudrais vraiment t’aider mais,… je suis tombé amoureux de toi. Je n’ai rien qui m’empêche de pouvoir crier sur tout les toits tout ce que je ressens pour toi à ton contraire, je veux t’aider à trouver des solutions mais, le choix dépend de toi… Bella. »

    Poursuivit-il alors des plus sérieusement possible. Doucement mais sûrement, Noah s’ouvrait à elle. Son cœur s’emballait au fur et à mesure que les secondes avançaient, le choix qu’ils feraient ce soir et surtout le choix qu’elle prendrait elle, puisqu’elle était la seule à pouvoir finalement trouver une solution ici allait certainement être crucial pour eux deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Milesbury
HEALINGADMIN • We might as well be strangers.
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 28
<FONT COLOR=#b38e38>Pseudonyme</FONT> : Grumpy Crumpet ; anciennement Cheeky.
<FONT COLOR=#b38e38>Jukebox</FONT> : Muse • Supermassive black hole. Ca déchire tout.
<FONT COLOR=#b38e38>Statut</FONT> : Humaine. Donc dites non dangeureuse pour les autres.
<FONT COLOR=#b38e38>Occupation</FONT> : Agent de la Craving Hunt, et barmaid au Plumptree Way.
<FONT COLOR=#b38e38>Arme favorite</FONT&g : Un Llama M82. Vous pouvez être jaloux (a).
Date d'inscription : 27/12/2008

OTHERSIDE
Bloody Mood: Fatiguée et arrogante.
Before Sunset:

MessageSujet: Re: Just one night with you... [R.]   Ven 16 Jan - 23:45

    Si il croyait que c'était facile pour elle de choisir - même si le mot n'est pas vraiment approprié - entre lui et son frère, entre lui et son boulot, entre lui et sa survie. Si il croyait qu'elle n'avait qu'à faire plouf plouf pour trouver la bonne solution, celle qui leur causerait le moins de tort, il se trompait lourdement. Certes, il n'y avait pas tellement d'échappatoires. Soit elle restait et ils ne se cachaient plus, dans ce cas-là elle vivrait cinq jours tout au plus, mais les plus beaux jours de sa vie ; soit elle s'éloignait et reprenait sa vie là où celle-ci s'était arrêtée. Pour le moment, elle ne voyait pas d'autres moyens, mis à part la fuite ... Une solution extrême qu'elle ne voulait pas envisager. Comme pour la décider, Noah exécuta derechef son geste. Alors qu'il continuait de caresser son dos (elle sentait à peine ses doigts la frôler mais rien que le contact de sa peau déclenchait en elle des frissons incontrôlables), elle ne put s'empêcher de se retourner vers lui, calant sa tête sur son épaule gauche. La jeune femme le voyait mieux à présent, elle pouvait sentir son regard se poser sur elle, et il lui fallut plusieurs secondes pour réussir à retrouver un pouls normal. Il semblait sincère, tout comme elle l'avait été, n'ayant pas peur - en tout cas il veillait bien à ce que son visage n'affiche aucune expression - de lui dire haut et fort ce qu'il ressentait pour elle. Dylan se leva, et visiblement le jeune étudiant ne s'y attendait pas puisqu'il tressaillit légèrement, fit les cents pas dans la pièce, tournant en rond comme un lion en cage. S'arrêtant enfin, elle s'approcha de lui en le fixant, s'assit sur ses genoux et prit doucement sa tête entre ses mains. D'ici, elle pouvait sentir son souffle glacé effleurer sa peau.

    « Ecoute-moi, Shires. Tu ne peux pas me demander de choisir ... Enfin ce n'est pas vraiment ... Tu le fais inconsciemment en tout cas. Je ne peux pas faire ça ... Ecouter seulement mon coeur et pas ma tête, laisser tomber mon frère, mon job ... Même si je n'aime pas beaucoup ce dernier, enfin ... C'est ma vie, quoi. Tu ne peux pas me laisser choisir. Fais quelque chose. Lâche moi, fais moi souffrir, ou alors kidnappe moi et emmène moi au pays des élans, ou je ne sais quoi ... Mais aide-moi ... »

    Ces paroles n'étaient pas désespérées, seulement un peu désolées. Leur relation n'avait pas commencé comme toute relation normale. Un homme et une femme se rencontrent, ils apprennent à se connaître, tombent amoureux ... Eux, ils commençaient déjà avec un problème, et pas des plus légers. Comment réussir à vivre tout en étant ensemble. Ils ne savaient pas combien de temps il leur restait à vivre tous les deux, alors que faisaient-ils à parler de ça ? Pourquoi ne s'embrassaient-ils pas ? Pourquoi ne se touchaient-ils pas ? Pourquoi est-ce qu'ils n'agissaient pas comme des êtres humains normaux ?

    Après avoir dit ce qu'elle avait à dire, Dylan se redressa un peu de façon à ce que son visage ne soit plus aussi proche des lèvres de Noah. Non pas que ça la gênait, mais parce qu'elle voulait qu'il lui réponde sérieusement. Elle ne pourrait pas avancer, dans tous les sens du terme, tant qu'ils n'avaient pas définitivement réglé la question.

_________________
    ©️ Miss Love • Mechanical Heart.
    Because something burns
    Inside of me. It’s everything
    I long to be, and lies they only
    Stop me from feeling free.
    ©️ Charlie Winston • Like A Hobo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://full-blood-moon.keuf.net
Noah Shires

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 28
<FONT COLOR=#b38e38>Pseudonyme</FONT> : Ronny ou peut-être Alexie (oui je suis hermaphrodite).
<FONT COLOR=#b38e38>Jukebox</FONT> : Carter Burwell • I Know What You Are
<FONT COLOR=#b38e38>Statut</FONT> : Sorcier, donc en l'occurencre, une personne à exterminer.
<FONT COLOR=#b38e38>Occupation</FONT> : Etudiant en médecine.
<FONT COLOR=#b38e38>Pouvoir</FONT> : Empathie
<FONT COLOR=#b38e38>Arme favorite</FONT&g : Aucune, même son pouvoir ne pourrait pas le sauver... à moins qu'il réussisse à connaître votre pensée.
Date d'inscription : 03/01/2009

OTHERSIDE
Bloody Mood: Sick and Love
Before Sunset:

MessageSujet: Re: Just one night with you... [R.]   Lun 26 Jan - 1:06

    Choisir, c’était en quelque sorte un ultimatum qu’il lui posait. Un ultimatum qu’il respecterait quelque soit sa décision, après tout, il comprendrait parfaitement le fait qu’elle le laisse tomber pour aller avec son frère, la famille importait beaucoup plus que les amours de jeunesse comme on les appelait si souvent, il était donc fort possible que si jamais elle venait à choisir une personne elle prendrait son frère et non Noah, il existait des milliers d’hommes comme lui et certainement des meilleurs que lui, des hommes qui ne seraient certainement pas des sorciers et qui sauraient lui faire du bien et non la forcer, la contraindre à choisir avec qui elle allait aller.
    Le cœur de Noah battait à une vitesse épouvantable, au fur et à mesure qu’elle se mettait à lui parler, ses mains se mirent même à trembler et sa gorge devenait sèche. Il comprenait ce qu’elle ressentait, inconsciemment, il était entré dans sa tête et percevait chacune de ses émotions, il ressentait la douleur qu’elle avait à l’idée de devoir abandonner ou son frère et son job ou lui et son amour. Ne lâchant jamais pour autant son regard de celui de la jeune femme il ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir, il était le méchant de l’histoire, il la forçait à faire une chose qui lui était complètement impossible, il la forçait à choisir son camp alors qu’il ne le voulait absolument pas. Si au moins il pouvait être une personne normale et non un monstre comme il se le disait si souvent, ce serait tellement simple, tellement facile à vivre!

    Dylan était relativement proche de lui, il pouvait sentir l’air de ses narines sur ses joues, il pouvait presque sentir ses lèvres qui bougeait quand elle lui parlait. Son corps lui hurlait de l’embrasser afin qu’elle arrête de parler, afin qu’elle arrête d’éprouver cette souffrance qui s’emparait d’elle mais, son esprit s’y refusait, il cherchait à comprendre, il s’efforçait à trouver une solution qui serait certainement bonne pour eux deux, il ne pourrait aller plus loin tant qu’ils n’auraient pas parler. Depuis le début de leur relation, jamais il n’avait échangé un baiser, jamais Noah n’avait put goûter à ses lèvres qui le tentait tellement, les seuls baisers qu’il le lui avait donné était sur ses mains comme pour lui dire au revoir ou même pour la réconforter quand elle venait le voir quand elle n’allait pas bien. Pourquoi donc ne l’embrassait-il pas alors qu’il ne mourait d’envie? Pourquoi donc n’écoutait-il pas pour une fois son corps et non sa tête? Tout simplement parce que Noah était d’une perplexité incommensurable, il pouvait autant être souriant à un moment et se fermer l’espace d’un autre, il pouvait avoir l’air ailleurs, les yeux dans le vide et dans ses pensées tout en restant concentré sur une discussion sérieuse. Noah était un véritable casse-tête dans lequel parfois il se mélangeait lui-même.


    « Dylan… »

    Murmura-t-il avant de l’empoigner par les hanches et de la faire glisser sur le canapé, non pas qu’elle soit lourde mais c’était à son tours de se lever. S’emparant cette fois-ci de ses mains, il s’agenouilla devant elle sur le sol froid de sa maison, ils étaient dans une pénombre et pourtant, Noah la voyait parfaitement, il pouvait décrypter chacun de ses traits même les yeux fermés, il l’avait dans la peau, son odeur ne quittait jamais ses narines, son image était toujours dans ses pensées et sa voix douce ne quittaient et ne quitteraient jamais ses oreilles. Il en était fou amoureux, il savait que jamais il ne pourrait se séparer d’elle, tout comme ses parents quand ils avaient 18ans, à partir du moment où ils se rencontrèrent, jamais plus ils ne se quittèrent, ils étaient tombés fous amoureux l’un de l’autre et Noah semblait à présent ne prendre conscience.
    Baissant alors la tête jusqu’à ce que ses mains froides qui emprisonnaient celles de la jeune femme vinrent stopper sa tête. Il prit une profonde inspiration avant de finir par la relever et par la regarder droit dans les yeux comme jamais il ne l’avait fait auparavant.


    « Pourquoi te laisserais-je tomber? Je ne peux pas et je ne veux pas te faire de mal Dylan, malheureusement, je ne peux pas, contre ma volonté je te force à faire des choix qui ne peuvent être fait. Je ne pourrais jamais te laisser tomber, te faire souffrir, ce serait me faire souffrir, voir la tristesse sur ton visage comme tu l’affiches en ce moment et dans ton cœur est pour moi un véritable supplice… »

    Il s’arrêtait quelques instants, son regard ne quittaient pas le sien, il était entièrement absorbé par celui-ci, sa main droite était venu se poser sur sa poitrine à l’espace même où était son cœur qu’il sentait à présent battre. Noah ne pouvait pas lui faire du mal tout simplement parce qu’il s’en faisait à lui aussi, il ressentait sa peine bien qu’il ne le veuille pas, lui qui jeune avait réussit à maîtriser son pouvoir semblait perdre tout ses moyens en compagnie de Dylan, il ne pouvait pas, plus se contrôler, il lisait en elle contre sa volonté et ses émotions étaient égales à celles qu’avaient la jeune femme au fond d’elle.

    « …J’ai pensé au fait qu’on pourrait partir d’ici mais ce ne serait qu’aggraver la chose, quand je pense à ton frère, il t’aime et il ne veut que ton bien, Dylan… Je t’aime… depuis que tu as posé ton revolver entre les deux yeux je n’ai pus cesser de t’aimer, je ne veux que ton bien crois moi, je pourrais te dire de me laisser tomber mais, je ne pourrais me résilier à te voir partir avec dans la tête l’idée que jamais tu ne me reviendras. »

    La situation était trop dur pour deux pauvres jeunes gens qui n’avaient jamais rien demandé à Dieu pour qu’il vienne leurs donner un tel fardeau. Si seulement ce jour là ils n’avaient pas échangé un regard tout se serait certainement mieux passé, elle lui aurait tiré dessus et toute cette histoire serait certainement finie depuis un très long moment.
    Noah s’approcha encore un peu plus du visage de la jeune femme restreignant la limite qu’il avait imposé quelques instants auparavant, sa main toujours posée sur la poitrine de celle-ci - sans aucunes pensées perverses -, il ne lâchait pas son regard pour autant.


    « Je t’aime Dylan, je veux trouver une solution pour toi, pour nous deux mais… je ne peux pas choisir à ta place, je ne peux pas t’aider, je le voudrais pourtant, la seule chose que je puisse faire pour t’aider serait que je quitte cette ville pour toujours et que tu continus à vivre ta vie loin de moi, mais je ne peux m’y résoudre, sauf si tu me l’ordonnes, demandes moi n’importe quoi et je le ferais. »

    Conclu-t-il enfin. Sans le vouloir il s’était une fois de plus rapprocher d’elle réduisant encore un peu la distance qui séparait leurs visages, son regard ne quittait pas celui de la jeune femme. A présent, il attendait sagement une réponse de sa part ou même un acte…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Just one night with you... [R.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just one night with you... [R.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Full Blood Moon • Wanna taste skin :: Grey Elbow :: Bodega Road :: • Hems Boulevard :: M15-
Sauter vers: